Barrage au Brésil : 121 morts et plus de 200 disparus

La rupture d'un barrage miner au Brésil a fait 121 morts. Plus de 200 personnes sont toujours portées disparues.

France 2

Comme un tsunami, en quelques secondes, une gigantesque marée de boue déferle à plus de 70 km/h. Elle dévaste tout sur son passage. La rupture du barrage minier de Brumadinho au Brésil, le 25 janvier dernier, a fait à ce jour 121 morts et 200 personnes sont toujours portées disparues. La plupart des personnes décédées étaient des ouvriers, bloqués sous la coulée de boue. En hommage aux victimes, des pétales de roses ont été lancés d'un hélicoptère, là où la mine s'est effondrée. Des analyses ont été effectuées autour du site, comme dans une ville voisine où la rivière est complètement polluée.

Épidémies et maladies

"Tout est terminé. La rivière est comme morte parce que cette pollution ne disparaîtra jamais", se désole un habitant. Les autorités craignent l'apparition d'épidémies et de maladies provoquées par des produits toxiques, charriés sur des kilomètres autour de la zone minière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne, le 27 janvier 2019, d\'un pont ferroviaire détruit par une coulée de boue provoquée par l\'effondrement d\'un barrage minier à Brumadinho (Etat du Minas Gerais, Brésil).
Vue aérienne, le 27 janvier 2019, d'un pont ferroviaire détruit par une coulée de boue provoquée par l'effondrement d'un barrage minier à Brumadinho (Etat du Minas Gerais, Brésil). (MAURO PIMENTEL / AFP)