Asthme dû à la pollution : les enfants sont les plus impactés

France 2 s'intéresse aux conséquences des pics de pollution à répétition. Une pollution qui accroit les crises d'asthme chez les plus jeunes.

France 2

Quand la tour Eiffel disparaît dans une brume de particules fines, les enfants respirent de plus en plus mal. Lucas a sept ans et il souffre d'un asthme sévère. Tous les trois mois, il doit mesurer sa capacité pulmonaire. Ses bronches sont un peu plus irritées à chaque grosse crise d'asthme. La dernière coïncide avec le pic de pollution de l'automne dernier. La pollution automobile est l'une des pires pour les enfants.

Des cures climatiques

"Les enfants sont les personnes les plus vulnérables, car ils ont des bronches d'un calibre plus petit et les particules inhalées sont beaucoup plus importantes que chez les adultes par rapport au poids de l'enfant", explique la Dr Nathalie Lambert. Les particules fines pénètrent dans le sang. Elles ont donc un impact sur le coeur et peuvent créer des maladies cardiovasculaires ou respiratoires. Les polluants atmosphériques sont donc des facteurs de risque importants. Des cures climatiques à la montagne sont organisées pour protéger les plus petits.

Le JT
Les autres sujets du JT
La pollution atmosphérique dans le ciel de Paris, le 21 janvier 2016.
La pollution atmosphérique dans le ciel de Paris, le 21 janvier 2016. (MAXPPP)