Cet article date de plus de trois ans.

5 idées reçues sur la pollution

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
brut-pollutionmaj-0620-v2web
Article rédigé par
France Télévisions

Avec la canicule qui touche la France, la qualité de l'air se détériore en Ile-de-France en Bourgogne, en Normandie ainsi qu'en Isère.

66 départements français sont placés en vigilance orange en raison de la canicule qui touche l’Hexagone. Lors d’un pic de pollution, on entend qu’il est déconseillé de ne pas aérer son logement.

C’est une fausse idée, en réalité, il est recommandé de ventiler son logement avant les pics de trafic du matin ou de fin de journée. La pollution de l’air intérieur, c’est un vrai problème à ne pas sous estimer.

Une autre idée reçue : les piétons et cyclistes sont les plus exposés à la pollution. En réalité, ce sont les automobilistes et les conducteurs de deux-roues motorisés qui subissent plus la pollution, vu qu’ils sont dans les flux de circulation et les embouteillages. 

En Asie, le port d’un masque de protection, lorsqu’on est malade ou lorsque l’air est pollué, est chose courante. Pourtant, la plupart de ces masques laissent passer les particules fines qui sont néfastes pour la santé. 

L’air parisien de plus en plus pollué ?

Selon Airparif, l’air parisien n’est pas plus pollué que dans le passé. D’après l’organisme, les émissions d’oxydes d’azote ont baissé de 44 % entre 2000 et 2012 en Île-de-France. De même, les émissions de particules fines y ont diminué de 48 %. Cependant, 1,5 million de Franciliens restent encore exposés à des niveaux de pollution trop élevés.

Ainsi, l’une des idées reçues qui n’en n’est pas une concernant la pollution, c’est que la pollution de l’air tue. D’après Santé publique France, l’exposition aux particules fines réduit l’espérance de vie de 8,2 mois et est à l’origine de 48 000 décès prématurés chaque année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.