Seine-Saint-Denis : quatre mois de prison pour un animateur d'un centre de loisir de Saint-Denis qui avait poussé une fillette de deux ans et demi

Après la diffusion de la scène sur le réseau social Snapchat mi-juillet, les parents de l'enfant avaient porté plainte, ainsi que la ville, qui avait rapidement dénoncé ces violences.

Le quartier de l\'hôtel de ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Le quartier de l'hôtel de ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

L'animateur, qui avait poussé une fillette dans un centre de loisirs de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) mi-juillet, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis, rapporte France Bleu Paris, jeudi 6 août.  

Le 17 juillet, quatre agents de la Ville de Saint-Denis, travaillant au sein du centre aéré Gutenberg, avaient été suspendus après des violences sur une petite fille de deux ans. Les faits avaient été découverts grâce à une vidéo qui circulait sur le réseau social Snapchat et qui a été transmise au maire par la direction de la Jeunesse de la Ville. Sur cette vidéo, selon la municipalité, on voit une petite fille de deux ans et demi pleurer au moment de la sieste. Un animateur s'agace parce qu'il n'arrive pas à l'endormir. Soudain, il la pousse et la petite fille tombe au sol. 

Les parents de la petite avaient porté plainte, ainsi que la ville, qui avait rapidement dénoncé ces violences. L'homme a donc été reconnu coupable et condamné à quatre mois de prison avec sursis. Son collègue qui avait filmé la scène avant de la diffuser sur internet a reçu un rappel à la loi. Les deux autres animateurs, n'étant pas intervenus, sont considérés comme de simples témoins.