Réflexion faite : pourquoi fait-on des enfants ?

Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, cite les grands auteurs philosophiques pour expliquer l'acte d'avoir un enfant.

FRANCE 3

Les derniers chiffres de l'Insee sur la population française montrent une natalité en baisse dans le pays, même le taux reste le plus élevé d'Europe. La PMA et la GPA sont des sujets évoqués dans les États généraux de la bioéthique. Alors, pourquoi fait-on des enfants ? "Longtemps, cet acte allait de soi : on ne faisait pas des enfants, on avait des enfants. Freud disait : 'Ce serait un triomphe de l'humanité si on parvenait à faire de la procréation une action volontaire et intentionnelle'. Le rêve de Freud est devenu réalité", souligne Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

Avoir un enfant, un défi

"Il y a un effet paradoxal : depuis que l'humanité fait des enfants volontairement, elle hésite", précise Martin Legros, qui cite également Descartes, qui a perdu une fille à l'âge de 5 ans et qui disait "qu'un père était capable de se perdre pour sauver son enfant". "Je pense que les parents sentent le défi que représente d'avoir un enfant, c'est pour cela qu'ils hésitent", complète le rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine.
Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine. (FRANCE 3)