Canicule : protéger les plus fragiles dans les centres spécialisés

Face à un important épisode caniculaire jeudi 25 juillet, une vigilance particulière a été portée sur les populations à risque. Les urgences redoutaient un engorgement de leurs services.

FRANCE 2

Tout est bon pour faire baisser la température dans cette maison de retraite parisienne. Jeudi 25 juillet, le mercure affichait 38°C à l'extérieur et 30,9°C à l’intérieur. Le personnel soignant doit s'assurer en priorité que les résidents s'hydratent correctement. Sans climatisation, il faut se résoudre à quitter les chambres et rejoindre une pièce rafraîchie au rez-de-chaussée. Chacun doit y passer au moins trois heures par jour.

Des points d'eau pour les bébés

Vigilance maximale aussi pour les plus petits. En période de canicule, les enfants des crèches sont confinés à l'intérieur. Des coques-piscines sont installées dans les salles pour rafraîchir les nourrissons. Les bébés ont passé leur journée à patauger, pas question de mettre un pied dehors sous 40°C. Pour cause de canicule, les horaires ont parfois été modifiés dans des centres d'accueil pour enfants. Le retour à la normale est prévu vendredi 26 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le niveau 2 appelle à la mise en place du \"plan bleu\" dans les maisons de retraite pour que les résidents \"puissent bénéficier de zones rafraîchies\".
Le niveau 2 appelle à la mise en place du "plan bleu" dans les maisons de retraite pour que les résidents "puissent bénéficier de zones rafraîchies". (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)