VIDEO. Le gouvernement a-t-il cédé aux lobbys du tabac ?

Les députés ont voté la non-augmentation des prix du tabac au 1er janvier 2015. Pour certains, ils ont cédé aux pressions des buralistes et cigarettiers.

FRANCE 2

Vendredi 5 décembre, un vote inattendu a eu lieu à l'Assemblée nationale : pour la première fois depuis dix ans, le prix des cigarettes n'augmentera pas au 1er janvier 2015. Après les récentes manifestations des buralistes, ce vote fait débat. Le gouvernement a-t-il cédé au lobbying ? "On a travaillé avec les buralistes. Il n'y a aucun problème là-dessus. Je le revendique, je l'assume", affirme le député PS Razzy Hammadi à France 2.

"Les cigarettiers sont puissants"

L'ancienne ministre socialiste Michèle Delaunay, cancérologue de profession, est plus sévère : "On peut s'interroger. Les cigarettiers, de par le monde, sont puissants, incroyablement organisés. C'est eux qui nous empêchent d'avoir une politique vraiment ferme dans la lutte contre le tabac". Le gouvernement se défend : une fiscalité élevée augmenterait l'achat de cigarettes de contrebande. Pour lutter contre le tabagisme, on mise sur les paquets neutres et l'interdiction de la vente en ligne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'OMS, le tabac pourrait être responsable de la mort d\'un milliard de personne au XXIe siècle.
Selon l'OMS, le tabac pourrait être responsable de la mort d'un milliard de personne au XXIe siècle. (ERIC FEFERBERG / AFP)