Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Comment le cannabis thérapeutique a changé la vie d’une petite fille épileptique

Si Kaylah, 10 ans, arrive à rire et à jouer comme les autres enfants, c'est un petit miracle. La fillette souffre d'une maladie rare : le syndrome de Dravet, une forme sévère d'épilepsie. Pour remédier aux effets secondaires lourds des traitements conventionnels et soulager ses crises, ses parents ont fini par essayer le cannabis thérapeutique. Extrait d'un reportage à voir dans "Envoyé spécial".

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Pour la plupart des gens, le cannabis est une drogue. Sa molécule la plus connue, le THC, l'est pour son effet psychotrope. L'autre molécule de la plante, c'est le cannabidiol ou CBD, dit "cannabis thérapeutique".

Il est autorisé dans une trentaine de pays, dont l'Allemagne, les Pays-Bas ou le Canada. Ce n'est pas encore le cas en France, bien que l'Agence nationale de sécurité du médicament ait, le 13 décembre 2018, donné son vert à un usage thérapeutique dans des cas précis, et soit en train de travailler sur les modalités de sa mise à disposition. De nombreux patients s'en procurent donc à l'étranger pour soulager les douleurs causées par certaines maladies (comme la sclérose en plaques) ou les effets secondaires de certains traitements.

Pour un reportage diffusé dans "Envoyé spécial", la journaliste Laetitia Moreau a rencontré la famille de Kaylah. La petite fille souffre d'une maladie rare : une forme sévère d'épilepsie, appelée le syndrome de Dravet. Après une grossesse sans problème, les premières convulsions sont survenues quand le bébé avait 3 mois et demi.

Quelques gouttes d'huile de CBD ou cannabidiol qui améliorent le confort

La fréquence des crises a ensuite augmenté, jusqu'à une dizaine par jour. Elles ont endommagé le cerveau de Kaylah, ralenti son développement, et mettent sa vie en danger. Seul le Valium, un puissant calmant, en vient à bout. Ses parents ne reconnaissaient plus leur enfant : "shootée par les médicaments", sous Dépakine depuis le premier âge… A 5 ans, elle n'était plus que "l'ombre d'elle-même", se souvient sa mère. Car ces traitements ont des effets secondaires lourds : perte d'équilibre, troubles du langage, du comportement, du sommeil… Devant le manque de solutions médicales, ses parents ont décidé d'avoir recours au cannabis thérapeutique.

Kaylah a aujourd'hui presque 10 ans. Si elle arrive à rire et à jouer comme tous les autres enfants, c'est un petit miracle. Trois fois par jour, elle prend quelques gouttes d'huile de cannabis. Même si le quotidien reste difficile, ce traitement a changé sa vie et celle de sa famille. 

Extrait de "L'autre visage du cannabis", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 28 février 2019.

Comment le cannabis thérapeutique a changé la vie de Kaylah et de sa famille
Comment le cannabis thérapeutique a changé la vie de Kaylah et de sa famille (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)