Canada : le cannabis comestible disponible à la vente dès le mois de décembre

Des règles strictes pour limiter l'attractivité des produits dérivés du cannabis auprès des jeunes devront être respectées, comme l'obligation d'adopter des emballages neutres et difficiles à ouvrir.

Un plant de cannabis, à Vancouver (Canada), le 17 octobre 2018.
Un plant de cannabis, à Vancouver (Canada), le 17 octobre 2018. (DON MACKINNON / AFP)

Un an après la légalisation du cannabis à usage récréatif au Canada, le gouvernement canadien a annoncé, vendredi 14 juin, que des produits comestibles à base de cannabis seront vendus dans le pays dès la mi-décembre. Toutefois, les produits susceptibles de plaire aux enfants, comme les bonbons ou les sucettes, ne pourront pas en contenir. Les nouvelles réglementations concernent également les extraits de cannabis et les produits à usage dermatologique.

Ces produits ne seront cependant pas disponibles en magasin ou en ligne avant décembre, en raison d'un délai réglementaire de 60 jours pour leur approbation, ont précisé aux journalistes des responsables gouvernementaux lors d'un briefing téléphonique.

Emballages neutres et restriction d'ingrédients

Des règles strictes pour limiter l'attractivité des produits dérivés du cannabis auprès des jeunes devront être respectées : l'obligation d'adopter des emballages neutres et difficiles à ouvrir, ou encore la restriction de certains ingrédients, colorants et parfums.

Selon cette nouvelle réglementation, les aliments ou boissons infusés au cannabis ne pourront pas contenir plus de 10 milligrammes de THC, principale substance psychoactive de la plante. Pour les extraits de cannabis et les produits à usage dermatologique, la dose maximale autorisée sera de 1.000 milligrammes par emballage. Les autorités recommandent néanmoins aux nouveaux consommateurs de ne pas consommer des aliments ou boissons comportant plus de 2,5 milligrammes de THC.

Les producteurs et distributeurs de ces produits ne pourront pas mettre en avant d'éventuels bénéfices pour la santé ou le régime. Ils ne pourront pas non plus associer le cannabis à des boissons alcoolisées.