Météo pourrie : douze conseils pour avoir dans le cœur le soleil qu'il n'y a pas dehors

Météo France a mesuré un déficit d'ensoleillement de l'ordre de 30 à 50% à l'échelle du pays depuis le début du mois de décembre. Conséquences : de la pluie, des nuages, du froid... De quoi déprimer, à moins de suivre ces quelques astuces.

A Gaza, le 25 décembre 2017.
A Gaza, le 25 décembre 2017. (MOHAMMED ABED / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plus de deux jours et demi de déficit à Bordeaux, Limoges, Aurillac ou Albi. Plus d'un jour et demi, à Lille, Rouen, Chartres ou Orléans. Cet hiver, les Français manquent de soleil, comme le montre notre carte. Météo France a mesuré un déficit d'ensoleillement de l'ordre de 30 à 50% à l'échelle du pays depuis le début du mois de décembre. La dépression saisonnière guette. Ce temps gris et pluvieux ayant une fâcheuse tendance à plomber le moral, franceinfo vous livre ses astuces pour chasser les nuages dans votre vie, en attendant le retour des beaux jours.

1Faire une cure de luminothérapie

Le manque de lumière dérègle notre horloge biologique et provoque une sécrétion plus importante de mélatonine, l'hormone qui commande le sommeil. L'hiver, les jours étant plus courts, nous nous sentons naturellement plus fatigués et nous éprouvons plus le besoin de dormir. Une heure par jour de luminothérapie permet de diminuer ces symptômes, dès la deuxième semaine de traitement, assurent les médecins. Des lampes diffusant cette lumière blanche proche de celle du jour et équipées de filtres infrarouges et ultraviolets sont vendues dès 60 euros.

2Se détendre

Le manque de soleil provoque aussi une augmentation de la production de cortisol, l'hormone du stress. Il est donc important de se détendre. Dans Le Parisien, le consultant en neurosciences Erwan Deveze recommande de se plier à un exercice simple, matin, midi et soir. Il faut s'asseoir en position décontractée, respirer cinq secondes par le nez, sans forcer, puis expirer pendant cinq autres secondes. Et répéter le tout pendant cinq minutes.

3Faire du sport

Il pleut, il y a du vent, il fait froid, la nuit tombe vite... L'hiver, les (mauvaises) raisons de ne pas pratiquer d'activité sportive ne manquent pas. Faire du sport est pourtant primordial pour votre santé – et pas seulement pour entretenir votre condition physique. "La meilleure recette pour éviter le stress chronique reste le sport", assure Hervé Montès, psychiatre et président de l'Association française de thérapie comportementale et cognitive.

4Manger des aliments qui donnent la banane

Certains aliments permettent de compenser les effets néfastes du manque de soleil, en particulier la surproduction de cortisol par notre organisme. La banane contient non seulement du magnésium, qui favorise la relaxation musculaire et réduit l'excitabilité, mais aussi du tryptophane, un antidépresseur naturel. Le chocolat, riche en magnésium, contient également des polyphénols qui aident à la décontraction musculaire, du tryptophane qui a une action relaxante et même une substance aux vertus euphorisantes, l'anandamide. Quant aux poissons gras (saumons, sardines ou maquereaux...), ils sont riches en oméga 3. Or, ces acides gras font chuter le taux de cortisol et d'adrénaline et donc le stress. Ils facilitent aussi la production de sérotonine aux effets antidépresseurs.

5Ne pas avoir peur des épices

Les épices comme le safran, le gingembre, la cannelle, la vanille ou le curcuma, mais aussi le thym et le romarin ont des vertus antistress et antidéprime, rappelle La Dépêche.

6Faire l'amour

L'orgasme est un shoot d'hormones bénéfique pour la santé. Les endorphines et la sérotonine sont idéales pour combattre une humeur morose. La dopamine est l'hormone de la motivation. Et la vasopressine conforte la baisse du stress et de l'anxiété. Alors n'hésitez pas, droguez-vous au sexe.

7Se changer les idées

Ce n'est pas parce qu'il fait froid, qu'il pleut et qu'il vente, qu'il faut rester enfermé chez soi. Au contraire, il faut continuer à sortir pour stimuler son cerveau (et le reste de son corps). Bref, aller voir un film au cinéma, visiter une exposition dans un musée, partir se promener en forêt, à la campagne ou au bord de la mer...

8Voir des amis

Rester seul chez soi à regarder la pluie tomber, c'est l'assurance de couver une bonne petite dépression saisonnière. "Plus il pleut, moins on sort, et plus on perd donc le contact social dont l'être humain se nourrit pour son bien-être", fait remarquer Hervé Montès. Inviter des amis ou aller rendre visite à sa famille est donc bénéfique à notre humeur.

9Ne pas (trop) suivre l'actualité

Regarder des reportages sur les inondations dans les journaux télévisés et lire des articles de journaux sur de sordides faits divers, ce n'est pas du meilleur effet sur votre organisme. La morosité est "contagieuse parmi la population", constate le neuropsychiatre Serge Bornstein. "Si certains ne sont pas particulièrement atteints par la montée des eaux, les messages de détresse, les interventions des secours, les images des rescapés sont des éléments de nature à rendre l'atmosphère pesante."

10Prendre son mal en patience

Nos attentes ne seraient-elles pas trop élevées ? "En atteignant les derniers mois du printemps, on a l'impression d'avoir passé un contrat moral avec la nature. Du coup, on vit les mois de mai 'pourris' comme des injustices", analyse encore Serge Bornstein. Cela vaut aussi pour l'hiver. En décembre et en janvier, les jours sont plus courts que le reste de l'année, il y a donc moins de soleil qu'en été. Rien d'anormal.

11Relativiser

Oui, il fait froid. Oui, il fait nuit de bonne heure. Mais dans le nord de la Norvège, au-delà du cercle polaire arctique, le soleil ne se lève plus de novembre à janvier, et dans cette nuit polaire, la journée la plus ensoleillée ressemble à un crépuscule, indique le Routard. Et côté températures, le thermomètre est tombé à -62°C à Oymyakon, en Sibérie, mi-janvier, tout près du record de -68°C de 1933, rapporte 20 Minutes. Bref, ça pourrait être pire.

12Partir loin

Vous avez envie d'oublier la grisaille, de remiser votre doudoune au placard, de sentir la chaleur du soleil sur votre peau ? Si vous avez un peu d'argent et quelques jours de congés à dépenser, pourquoi ne partiriez-vous pas en vacances ? A cette saison, la météo est bien plus clémente dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie du Sud-Est. Soleil, chaleur et dépaysement garantis.