Cet article date de plus de deux ans.

Expédition Tara : fin de l’odyssée scientifique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Expédition Tara : fin de l’odyssée scientifique
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Elle a traversé le Pacifique et a réalisé 36.000 prélèvements. La goélette scientifique Tara est de retour à Lorient (Morbihan), son port d’attache.

Son accueil est de ceux réservés aux plus grands explorateurs, fêtés par des milliers de spectateurs. "On a vu plein de belles images sur les réseaux sociaux de leur aventure. Du coup, ça nous inspire le voyage", confie une habitante de Lorient (Morbihan). Pour l’expédition scientifique Tara, c’est la fin d’un périple de 100.000 kilomètres dans l’océan Pacifique pour étudier en détails les récifs coralliens. 36.000 prélèvements ont été analysés dans ce laboratoire, grâce à un équipement en miniature.

Des constats alarmants

Lire l’ADN des coraux permet d’évaluer leur fragilité face au réchauffement des océans. Les premiers constats sont alarmants. Par endroit, les récifs multicolores laissent place à des zones blanchies, presque sans vie. "Dès que l’eau est au-delà de 31 degrés, vous avez des blanchissements. C’est comme si vous aviez un thermomètre dans l’eau qui réagit immédiatement à l’excès de température", explique Serge Planes, directeur scientifique de la mission Tara. A eux-seuls, les récifs coralliens représentent 30% de la biodiversité marine mais la moitié de ses habitats est menacée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte scientifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.