Cancer : une découverte capitale sur le rôle du cerveau

Une équipe de chercheurs français a fait une découverte majeure sur la complicité entre le cerveau et le cancer. De nouveaux traitements pourraient être développés.

France 3

Des neurones normalement cantonnés au cerveau peuvent se retrouver dans la tumeur cancéreuse d'une prostate et aggraver le cancer. Voilà la découverte stupéfiante faite par Claire Magnon, chef de l'équipe Atip-Avenir (Inserm) au CEA de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Normalement, le cerveau est étanche, mais une barrière est devenue perméable et laisse passer des bébés neurones, immatures, qui migrent ensuite via la circulation sanguine jusqu'au cancer de la prostate.

De possibles nouveaux traitements

"On a montré qu'une fois que ces cellules infiltraient les tissus cancéreux, elles se développaient en neurones matures qui envoyaient un signal au reste du tissu cancéreux et aidaient la tumeur à se développer, à devenir de plus en plus agressive voire à métastaser", précise Claire Magnon qui travaille depuis 5 ans sur le sujet. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements pour le cancer de la prostate, mais aussi le mélanome et le cancer du sein, également colonisés par des neurones. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration montrant la taille que prend notre cerveau dans notre boite crânienne.
Image d'illustration montrant la taille que prend notre cerveau dans notre boite crânienne. (SEBASTIAN KAULITZKI / SCIENCE PHOT / SKX / AFP)