Cueillette des champignons : le nombre d'intoxications alimentaires augmente

Publié
Cueillette des champignons : attention à bien les sélectionner pour éviter les intoxications alimentaires
FRANCE 2
Article rédigé par
G. De Florival, N. Coadou, G. Gosalbes, A. Danis, D. Migniau, J-M. Deschamps, B. De Saint Jore - France 2
France Télévisions

À l'automne, c'est la saison de la cueillette des champignons. Les autorités sanitaires lancent un avertissement aux amateurs, car depuis le mois de juillet, le nombre d'intoxications alimentaires aux champignons augmentent de manière inquiétante.

L'automne est la saison des chasses aux trésors, comme les cèpes ou les chanterelles. Mais attention, tous les champignons ne doivent pas finir dans notre assiette. "Ici, je ne sais pas ce que c'est, alors dans le doute, je ne l'enlève pas", explique une cueilleuse du dimanche qui adopte là, le bon réflexe. En effet, il est parfois difficile de les reconnaître alors qu'une trentaine de champignons peuvent s'avérer être mortels.

Demander conseil en pharmacie



Face à l'augmentation du nombre d'intoxications, près de 1 000 cas du 1er juillet au 29 août 2021, dont trois décès, l'agence nationale de santé alerte. Car, c'est presque autant que l'année dernière sur six mois. Dans les bois, un spécialiste met en garde sur certains champignons rouge. "On ne ramasse pas et on ne consomme pas", insiste Jacques Boyer du cercle d'études mycologiques en Aquitaine. À quelques mètres de là, un autre ne doit surtout pas être mangé. "25 grammes de champignon frais, ça vous tue un homme en six jours", explique-t-il. En cas de doute, il est possible de demander conseil en pharmacie pour éviter tout risque. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.