Cet article date de plus de six ans.

Côtes-d'Armor : une commune fait appel à un "druide guérisseur" pour alerter sur la pénurie de médecins

La commune de La Roche-Derrien souhaitait faire venir un praticien supplémentaire sur son territoire. Seul un étrange "druide guérisseur" a répondu à l'annonce, selon la commune.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La place du Pouliet, à La Roche-Derrien (Côtes-d'Armor). (GOOGLE STREET VIEW)

La magie fonctionnera-t-elle auprès des habitants ? Confrontée à la désertification médicale comme de nombreuses communes rurales, La Roche-Derrien (Côtes-d'Armor) a fait appel à un "druide guérisseur", faute d'avoir trouvé un médecin, racontent Ouest France et Le Télégramme, mercredi 16 mars.

La commune de 1000 habitants cherchait à faire venir un médecin supplémentaire, car seuls deux praticiens s'occupent aujourd'hui des 5 000 habitants des environs, précise Ouest France. "Samedi par exemple, le centre était fermé pour cause d'épuisement du médecin de garde, les patients malades ont dû se rendre aux urgences à Lannion", à 16 km de là, regrette une adjointe de la commune voisine de Langoat.

Soigner "grâce aux forces naturelles"

Pour avoir de l'aide, "les médecins ont fait passer des annonces professionnelles, nous avons mis des panneaux, nous avons eu recours au Bon Coin", explique le maire de La Roche-Derrien, Jean-Louis Even. Seul un "druide guérisseur" s'est porté candidat. Gwénael Trochet, 47 ans, promet de soigner "les troubles du corps et de l'esprit grâce aux forces naturelles", explique Le Télégramme.

Pendant un mois, selon la municipalité, l'intéressé doit tenir une permanence tous les vendredis dans un bureau aménagé au premier étage de la mairie. "En aucun cas, il ne se substituera aux médecins", prévient le maire. Les élus locaux espèrent pouvoir ainsi alerter les pouvoirs publics de la situation dans laquelle se trouve actuellement La Roche-Derrien et ses environs.

Quant au druide, qui a ouvert une page Facebook sous le nom "Gwen-Maël", il semble pour le moins fantaisiste. Dans une vidéo, il décrit son arrivée à La Roche-Derrien, dans une forêt "verdoyante et verte à base de fougères". Une vidéo qui ressemble comme deux boules de gui à un canular.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.