VIDEO. "Movember" : le mouvement de la moustache prend de l'ampleur

Dans le cadre du mouvement "Movember", contraction de "Moustache" et "November" (novembre en anglais), de plus en plus de Français se laissent pousser la moustache pour sensibiliser aux cancers masculins.

France 3
Un mouvement qui pousse. Les "Movember", ces moustachus du mois de novembre, sont de plus en plus nombreux en France. Une moustache militante pour inciter à parler davantage du cancer des testicules et de la prostate.
 
"C'est un sujet tabou pour les hommes" , assure au micro de France 3 le barbier Joakim. "On ne dit pas à tout le monde, 'je viens de me faire un dépistage, un toucher rectal', donc je trouve que c'est une façon plus ludique de porter la moustache et d'aborder le sujet différemment", précise le jeune homme au sujet de l'opération "Movember".

Les règles à suivre

 
Les adeptes du mouvement doivent toutefois suivre certaines règles pour participer. S'inscrire sur le site internet, ne pas avoir de barbe, se conduire à chaque instant comme de vrais gentlemen, et surtout, parler autour d'eux des maladies masculines pour récolter des dons. Or rien de tel qu'une moustache pour engager une conversation !
Le JT
Les autres sujets du JT
Mike Johnson a concurru à la catégorie \"barbe freestyle\" des Championnats du monde de barbe et moustache se tenant à Porland, dans l\'Oregon (Etats-Unis), le 25 octobre 2014.
Mike Johnson a concurru à la catégorie "barbe freestyle" des Championnats du monde de barbe et moustache se tenant à Porland, dans l'Oregon (Etats-Unis), le 25 octobre 2014. (ALEX MILAN TRACY / SIPA)