Vidéo "Je suis en train de parcourir l'itinéraire final de ma vie", confie Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer, lui-même atteint

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Avec France Inter - franceinfo
Radio France

Le professeur Axel Kahn souffre d'un cancer. "Puisqu'il me reste un peu de temps, je vais essayer d'optimiser ce temps qui me reste", explique-t-il sur France Inter

"Je suis en train de parcourir l'itinéraire final de ma vie", confie lundi 17 mai sur France Inter Axel Kahn, le président de la Ligue contre le cancer, qui a annoncé mardi 11 mai qu'il se mettait en retrait de ses fonctions à cause de son cancer, qui s'est "aggravé récemment".

"Ma maladie a été rendue publique à partir du moment où elle ne pouvait plus être tue. Je lutte contre le cancer et il se trouve que la patrouille m'a rattrapé. Moi aussi, j'ai un cancer, a déclaré Axel Kahn. Je vais maintenant mener deux combats : un combat totalement personnel, que je vais mener seul, c'est un combat honorable contre ma maladie. Puisqu'il me reste un peu de temps, je vais essayer d'optimiser ce temps qui me reste", dit-il.

Le cancérologue affirme dans un texte publié sur son blog et les réseaux sociaux affronter ce combat "sans terreur aucune" : "C'est intéressant comme expérience. On ne la vit qu'une seule fois puisque, ensuite, on est mort. Je le vis, je ne le fais pas en chantant, j'aime la vie. Mais je ne le fais pas non plus dans la terreur. Je le fais avec détermination", affirme-t-il.

Axel Kahn parle d'une "période très importante" de sa vie : "J'ai souvent dit que personne n'est autre chose que ce qu'il fait. Imaginons qu'il me reste trois, quatre semaines à pouvoir faire, alors le choix de ce que je fais, la manière dont je le fais sont plus importants que jamais. C'est vraiment un moment intéressant de ma vie", considère-t-il.

"J'ai été intensément heureux"

Alors qu'il a passé le week-end de l'Ascension en famille à la campagne, avec sa jument à qui il a dit "au revoir", il se demande : "Qu'est-ce que c'est que le bonheur ? C'est le moment à partir duquel vous vivez ce que vous espériez vivre, où il y a adéquation entre votre ressenti de votre vie et ce que vous en espériez. Mort ou pas mort, j'ai été intensément heureux. La communion entre moi et mes enfants, qui savaient que c'était une transmission, était magnifique. Entre moi et ma compagne, avec qui je vis depuis si longtemps, la manière dont elle me regardait amoureusement, c'était magnifique", rapporte Axel Kahn, qui dit aussi qu'en tant que médecin, "la mort est une vieille amie".

Le professeur Axel Kahn annonce "finir toute une série de réorganisations fondamentales" au sein de la Ligue contre le cancer, "afin de mieux lutter contre le cancer". Alors qu'il va entrer à l'hôpital dans deux jours, il compte "dire à chacun des 'ligueurs' de [l]'aider, de continuer notre combat, qui est un combat juste."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cancer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.