Cet article date de plus de sept ans.

Cancer lié aux implants mammaires : une deuxième femme serait morte

Lors d'un comité de suivi, les autorités sanitaires ont aussi évoqué un dix-neuvième cas de lymphome anaplasique à grandes cellules, rapporte "Le Parisien", mercredi 25 mars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un implant mammaire en silicone, le 12 janvier 2012. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Une deuxième femme est morte d’un lymphome anaplasique à grandes cellules, associé à un implant mammaire, rapporte Le Parisien, mercredi 25 mars. Selon le quotidien, un dix-neuvième cas de la maladie a également été recensé chez une porteuse d'implants. Ces informations ont été transmises par les autorités de santé lors d'un comité de suivi, poursuit Le Parisien, à destination des associations de défense des victimes.

Une nouvelle maladie désignée sous le sigle LAGC-AIM

Le lymphome anaplastique à grandes cellules associé à un implant mammaire est un type de cancer. Selon l'Institut national du cancer, il n'existe pas chez les personnes qui ne portent pas ces implants. Il s'agit donc d'un cancer spécifique, qui devrait être intégré à la prochaine classification de l'Organisation mondiale de la santé, sous le sigle LAGC-AIM.

Après la découverte de cette nouvelle maladie, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait déclaré, mardi 17 mars, "qu'il n'est pas recommandé aux femmes porteuses de prothèses mammaires de se les faire retirer", ajoutant qu'il ne faut "pas céder à une inquiétude excessive".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.