Yaourts : de nombreux additifs seraient nocifs pour la santé

Les parlementaires veulent s'attaquer aux additifs que l'on trouve dans notre alimentation, comme dans les yaourts, et réduire leur nombre.

FRANCE 2

Le yaourt aux fruits est à priori simple : du lait fermenté et des fruits. Mais quand on regarde bien les étiquettes, il y a d'autres ingrédients comme le E331, E330, etc. Ce sont des additifs ajoutés par les industriels pour modifier l'aspect, le goût ou encore la durée de conservation des aliments. Et pourtant, la France a l'une des réglementations les plus strictes sur le yaourt. Un décret fixe depuis trente ans ce qu'il doit contenir. Seuls deux ferments lactiques sont autorisés, mais un article autorise des ajouts en employant le terme "autres denrées alimentaires".

De 388 à 48 additifs autorisés d'ici 2025

Pour les industriels, ces mots sont un feu vert à l'usage d'additifs. Certains députés dénoncent ainsi un contournement de la loi. "Ils recherchent aujourd'hui à produire à bas coût et donc avec des produits de basse qualité dans lesquels ils vont additiver", dénonce Loïc Prud'Homme, député LFI et président de la Commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle. Les industriels, eux, répondent qu'ils respectent la loi française, car ils ajoutent les additifs dans le coulis de fraise et non dans le lait fermenté. Selon Raphaël Gruman, nutritionniste, le cocktail pourrait être nocif pour la santé. Un rapport parlementaire préconise de réduire drastiquement le nombre d'additifs autorisés en France de 388 aujourd'hui à 48 d'ici 2025. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La société Lactalis a lancé, mardi 17 octobre, une procédure de rappel de yaourts La Laitière en raison d\'\"un risque de présence de morceaux de verre\".
La société Lactalis a lancé, mardi 17 octobre, une procédure de rappel de yaourts La Laitière en raison d'"un risque de présence de morceaux de verre". (MAXPPP)