VIDEO. En 1974, la lutte contre le gaspillage était déjà prise au sérieux

Voilà comment on nous mettait en garde contre le gaspillage, il y a seulement 45 ans…

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Déjà en 1974, une modification des structures industrielles et des structures de consommation était discutée, dans le but de limiter le gaspillage. "Elle devra peu à peu, en effet, cesser une économie qui était basée sur le gaspillage des matières premières et de l'énergie pour revenir à une économie ou à des économies ou à une économie des économies si vous voulez", expliquait Claude Guillemin du bureau de recherche géologique et minière.

Quand on voulait valoriser le recyclage

Ce dernier pointait notamment le nombre de déchets recyclables qui étaient jetés. "On peut dire, sans trop exagérer, qu'avec une politique bien mise au point, en quelques années, nous pourrions récupérer 80 % de ce que nous consommons actuellement", estimait alors le chercheur.

En 1974, c'étaient 300 kilos par Français de déchets qui étaient jetés chaque année, soit 12 millions de tonnes par an. Sur ces 12 millions de tonnes, 4 millions étaient du papier, donc du recyclable. À noter que 4 millions de tonnes de papier représentent l'équivalent de 6 millions d'hectares de forêt. Si déjà dans les années 70, une politique de recyclage et de réduction des déchets était envisagée avec ambition, aujourd'hui les chiffres demeurent inquiétants.

Près de 800 millions de tonnes de déchets sont produits chaque année en France soit l'équivalent de 25,36 kilos de déchets par seconde dont 350 millions de tonnes de déchets organiques biodégradables, 300 millions de déchets agricoles et 47 millions de tonnes de déchets industriels et urbains.

VIDEO. En 1974, la lutte contre le gaspillage était déjà prise au sérieux 
VIDEO. En 1974, la lutte contre le gaspillage était déjà prise au sérieux  (BRUT)