Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Consommation, des dates un peu "limite" !

Les dates limites de consommation entraînent un important gaspillage de nourriture encore consommable. Pour "Envoyé spécial", une famille a accepté de participer à un test : un repas uniquement à base de produits périmés.

Pour le premier numéro de cette rentrée de septembre 2019, "Envoyé spécial" se lance dans la traque du gaspillage. Cette première enquête révèle comment les fameuses dates limites de consommation inscrites sur les yaourts, les plats cuisinés ou les boîtes de conserves ont aussi pour objectif de nous faire acheter toujours davantage.

Gaspillage alimentaire : en moyenne 7 kilos par an et par habitant

Les dates de péremption ont permis de garantir la sécurité sanitaire, mais elles entraînent désormais un incroyable gaspillage de nourriture encore consommable : chaque année, l'équivalent de 7 kilos d'aliments emballés sont jetés par habitant. Le reportage montre comment certains fabricants s'arrangent pour fixer des dates limites de consommation abusivement courtes, mais aussi comment on peut échapper à ce système.

Pour prouver que la plupart des aliments sont encore tout à fait mangeables bien après leur date de péremption, une famille d’Avignon, Laetitia, Julien et leurs deux enfants, a accepté de participer à une expérience : cuisiner (et déguster) un repas uniquement composé de produits périmés.

Une enquête signée Michel Guétienne et Mathias Garnier diffusée dans "Envoyé spécial" le 5 septembre 2019.    

Consommation, des dates un peu \"limite\" !
Consommation, des dates un peu "limite" ! (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)