Tourisme : le marché des marchés de Noël

Un véritable business existe autour des marchés de Noël, une des traditions des fêtes de fin d'année.

Voir la vidéo
France 3

Des marrons ou du vin chaud aux épices. Des objets ou des friandises avec lesquels le père Noël remplirait bien sa hotte. La magie des marchés de Noël fait recette. Des milliers de visiteurs à Hautmont (Nord), Lille (Nord) ou Lyon (Rhône-Alpes). Deux millions à Paris - La Défense (Hauts-de-Seine). Les places sont chères, mais est-ce rentable pour les commerçants ?

À la Défense, sur 13 000 mètres carrés, au pied des tours du quartier d'affaires, des chalets en bois. Ce santonnier venu de Provence réalise 60% de son chiffre d'affaires annuel en quelques semaines. Il expose sur sept marchés de Noël. À la Défense, son stand lui coûte 30 000 euros, mais il s'y retrouve. "C'est une activité qui tourne bien", confirme-t-il.

Inscriptions des mois à l'avance

Le prix minimum pour un chalet de 3 mètres sur 2 à la Défense est de 8 000 euros pour cinq semaines. Des tarifs qui peuvent vite grimper selon la surface et l'emplacement. "On est sur le plus grand marché de Noël d'Île-de-France, il y a quasiment 350 exposants, on a un énorme budget sécurité. On va facilement dépasser le million d'euros pour organiser un évènement de ce genre", justifie Philippine Méritte, organisatrice d'événement. Ces loyers ne sont pas à la portée de tous les artisans.

Difficile de se passer de revendeurs de produits moins authentiques. Le concept des marchés de Noël se développe partout en France sous différentes formes. Dans la Nièvre, quinze communes se sont regroupées pour organiser le leur près de Nevers. Ici, pas de chalet, mais la garantie de produits artisanaux et des tarifs accessibles à tous. Face au succès des marchés de Noël, les commerçants s'inscrivent des mois en avance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le marche de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin).
Le marche de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin). (PATRICK HERTZOG / AFP)