Plougastel : les ventes de fraises repartent à la hausse

Et si la crise du coronavirus nous incitait à augmenter notre production de produits français ? Il y a trois semaines, les producteurs de fraises du Finistère étaient inquiets, mais aujourd’hui, la saison est sauvée.

France 3

Dans le Finistère, au cœur des serres, une dizaine de saisonniers a démarré la cueillette. Dans leurs mains, les fraises de Plougastel. Chaque jour, près de deux tonnes sont récoltées. Une activité qui tourne à plein régime. Jean-Jacques Le Gall, responsable de la filière fraise de Savéol, était loin d'imaginer cette issue heureuse après un début de saison difficile avec le coronavirus. "Sur la coopérative, on a dû jeter entre la semaine 12 et la semaine 13 une vingtaine de tonnes", explique-t-il.

Un grand soulagement et "une saison sauvée"

"Ça partait très mal : on avait une prévision à 180 tonnes, on nous dit qu’on arrive à en vendre 120, et que les semaines à venir allaient être pires", raconte le producteur. Mais depuis quelques jours, les ventes repartent à la hausse, les clients sont de nouveau au rendez-vous. Un soulagement pour Jean-Jacques Le Gall : "Pour nous, la saison, je pense qu’elle est sauvée."

Le JT
Les autres sujets du JT
Seuls sept Français sur dix se disent satisfaits du goût des fraises et des abricots, selon une enquête de la CLCV.
Seuls sept Français sur dix se disent satisfaits du goût des fraises et des abricots, selon une enquête de la CLCV. (GEORGES GOBET / AFP)