Nature : le thym de Provence obtient une IGP

Après le camembert de Normandie et la porcelaine de Limoges, le thym de Provence a décroché le label IGP. Reportage à Trêts, dans les Bouches-du-Rhône. 

FRANCE 3

Vous ne regarderez plus le thym de la même façon : celui-ci vient d'obtenir une IGP, une indication géographique protégée. Une décision très attendue par Luc Justamon, producteur de thym de Provence depuis 7 ans. "Quand vous verrez écrit 'thym de Provence', vous serez assuré qu'il viendra de Provence. Et ça c'est un vrai plus, que ce soit pour nous, pour la reconnaissance, pour notre savoir-faire, pour les agriculteurs qui se sont battus depuis des années, ou pour les consommateurs", explique-t-il. 

Huit départements 

L'IGP s'étend sur huit départements du sud-est de la France, mais au-delà du territoire, la Commission européenne reconnait au thym de Provence un arôme, un gout puissant, et piquant unique. Le produit doit aussi être transformé sur place, un critère indispensable pour cette coopérative qui espère produire plus de 120 tonnes de thym de Provence par an. Et pour en assurer la qualité, la cueillette est régulièrement contrôlée, avec des échantillons prélevés passés au tamis puis envoyés en laboratoire. Mais il va falloir encore patienter pour être assuré de consommer du véritable thym de Provence : les concurrents ont encore quelques mois pour changer leurs étiquetages. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Plantes aromatiques au séchage.
Plantes aromatiques au séchage. (EKATERINABORNER ROOM RF / FOTOLIA)