Médoc : après 50 ans d'arrêt, la production d'huîtres relancée

Dans le Médoc, une poignée d'ostréiculteurs passionnés ont relancé la production d'huîtres, stoppée dans les années 1970 à cause de la pollution des sols.  

France 2

En bordure de l'estuaire de la Gironde, se trouve un marais qui était autrefois l'un des plus grands sites de production d'huîtres de France. Mais, à la fin des années 1970, la construction d'un port pétrolier, puis une pollution au cadmium, un métal lourd rejeté par l'industrie, stoppèrent net l'activité. Avec le temps, la qualité des eaux s'est améliorée : la consommation est de nouveau autorisée.  

L'estuaire de la Gironde, un pays de cocagne pour les huîtres 

"On est arrivé sur des huîtres parfaites et totalement saines", confirme Bertrand Lung, l'un des tous premiers ostréiculteurs à faire renaitre l'huître du Médoc. L'embouchure de l'estuaire de la Gironde est un pays de cocagne pour les huîtres, qui prospèrent dans des eaux extrêment riches en phytoplanctons. Ainsi, des bans naturels ont longtemps été une source de revenus pour 1 500 familles. Les huîtres sauvages étaient ramassées pour être affinées à Arcachon.

Le JT
Les autres sujets du JT
De 2008 à 2013, la production d\'huîtres a chuté de 60%. Dans le même temps, les prix ont doublé.
De 2008 à 2013, la production d'huîtres a chuté de 60%. Dans le même temps, les prix ont doublé. (ROBERT HARDING / AFP)