Mangez au moins cinq fruits et légumes par jour… mais pas que !

Les messages de prévention en matière d’alimentation pourraient bientôt changer, d’après le Haut conseil de la santé publique.

Le Haut conseil de la santé publique promeut les produits bruts et les légumes de saison.
Le Haut conseil de la santé publique promeut les produits bruts et les légumes de saison. (© Visual Hunt)

Préparez-vous à voir vos spots publicitaires chamboulés ! Les désormais célèbres messages de prévention comme "Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé" ou "pratiquez une activité physique régulière" ne seront bientôt plus les seuls que vous verrez apparaître à l’écran. Le 20 août en effet, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a soumis plusieurs recommandations sanitaires dans un nouvel avis.

Le Haut conseil met notamment en avant l’importance de consommer :

  • des produits bruts (non transformés, donc)
  • des fruits et légumes de saison
  • des céréales complètes et semi-complètes tous les jours
  • des légumineuses (lentilles, pois cassés, fèves etc.) au moins deux fois par semaine
  • une poignée de fruits à coque sans sel ajouté par jour
  • deux produits laitiers par jour
  • deux portions de poisson par semaine dont un poisson gras.

 

Le Haut conseil met en garde contre :

  • la consommation trop régulière de viande. Pour le porc, le bœuf et l’agneau, la consommation ne doit plus excéder 500 grammes par semaine (l’équivalent de cinq steaks hachés par semaine). Pour la charcuterie, 150 grammes par semaine suffisent.
  • les boissons sucrées. Leur consommation doit rester exceptionnelle et limitée à un verre par jour. Il rappelle que "l’eau est la seule boisson recommandée indispensable", mettant hors jeu les boissons sucrées et alcoolisées. "Tous les jus de fruits font partie des boissons sucrées", précise en outre le Haut conseil.

Le HCSP préconise notamment d’encourager les consommateurs à utiliser le Nutri-Score. Le logo fonctionne selon un principe simple : un aliment trop gras, trop salé ou trop sucré obtient une mauvaise note, soit un E. Un produit riche en nutriments "sains" (fibres, vitamines) obtient un A. Les cinq lettres du classement sont accompagnées d’un code couleur : du vert foncé au rouge. L’affichage doit permettre au consommateur de s’y retrouver facilement.

Le HCSP recommande enfin :

  • d'éviter tout excès alimentaire
  • d'éviter les compléments alimentaires et les régimes amaigrissants en dehors d'indications médicales
  • de privilégier les circuits cours et les modes de production respectueux de l'environnement.

Pour le moment, on ne sait pas encore quelles nouvelles formules chocs viendront remplacer les anciens messages de prévention. Mais il y a fort à parier qu’on les retienne tout aussi rapidement !