Le Guatemala est confronté à une crise alimentaire d'ampleur, alerte le défenseur des droits de l'homme

Selon Jordan Rodas, 16% des quelque 17 millions d'habitants de ce pays d'Amérique centrale souffrent de malnutrition.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants de Chimaltenango, au Guatemala, à l'entrée d'une école, le 22 février 2021. (JOHAN ORDONEZ / AFP)

Le Guatemala connaît actuellement "l'une des plus grandes crises alimentaires et nutritionnelles" jamais connues, s'est alarmé le défenseur des droits de l'homme de ce pays, Jordan Rodas, samedi 16 octobre. Selon lui, 16% des quelque 17 millions d'habitants souffrent de malnutrition. L'insécurité alimentaire touche gravement 18% des Guatémaltèques et 45% plus modérément.

D'après Jordan Rodas, cette situation alarmante a été "provoquée par le Covid-19 et les phénomènes climatiques comme les ouragans Eta et Iota" qui ont fait plusieurs dizaines de morts l'an dernier, détruit des cultures de subsistance et endommagé de nombreuses infrastructures.

"Les perspectives sont sombres"

"Les perspectives sont sombres au Guatemala pour ce qui est des 'Objectifs du millénaire pour le développement', en particulier l'objectif de mettre un terme à la faim et de réduire la pauvreté d'ici 2030", a déclaré le défenseur des droits de l'homme lors d'une manifestation pour la journée mondiale de l'alimentation. 

Jordan Rodas en a profité pour lancer un appel au président Alejandro Giammattei afin qu'il prenne "des mesures agressives et efficaces pour garantir le droit à se nourrir de la population". Selon les données de l'ONU, 39 enfants de moins de cinq ans sont morts de malnutrition au Guatemala depuis janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.