Lait : pourquoi les Français le boudent-ils ?

Les Français consomment de moins en moins de lait. Comment expliquer ce désamour ? Les éclairages du journaliste Anthony Jolly sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

Le lait n'a plus la cote auprès des Français. "C'est une longue décrue depuis plusieurs années. En 2003, chaque Français buvait en moyenne 61 litres par an. En 2015, ce n'était déjà plus que 51 litres. Et l'an dernier, 45 litres. En seize ans, la consommation de lait a donc chuté de 26%. Aujourd'hui, 65% des Français seulement disent consommer du lait", explique le journaliste Anthony Jolly sur le plateau du 13 Heures. Il y a plusieurs raisons pour expliquer ce désamour. "Il y a d'abord une tendance de fond, qui n'est pas nouvelle : le recul du petit-déjeuner chez les enfants, moins systématique qu'il y a quelques années. Idem pour le goûter", indique-t-il.  

97% du lait consommé en France est d'origine française 

"Et puis, il y a d'autres explications : les allergies au lactose, réelles ou autodiagnostiquées, une montée des interrogations quant à ses bienfaits, et puis bien sûr la tendance végane, qui prend de l'ampleur et qui proscrit la consommation de produits issus d'animaux", ajoute-t-il. Mais il reste de l'espoir pour la filière du lait. "Certes, la consommation baisse, mais les Français sont plus exigeants et se tournent de plus en plus vers des laits produits et collectés en France, notamment les laits bio, à tel point que les importations ont diminué de 23% l'an dernier. 97% du lait consommé aujourd'hui est d'origine française", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rayon de bouteilles de lait dans un supermarché de Sénart (Seine-et-Marne), le 27 août 2002.
Un rayon de bouteilles de lait dans un supermarché de Sénart (Seine-et-Marne), le 27 août 2002. (DANIEL JANIN / AFP)