Grande distribution : Monoprix se livre à Amazon

Monoprix annonce un partenariat avec Amazon, et pourra proposer ses produits alimentaires sur le site du géant américain. Les clients du service premium y auront accès. Cette alliance est-elle risquée ? 

FRANCE 2

Pour Amazon, c'est une nouvelle offensive de taille. L'ogre américain s'attaque à la grande distribution : il vient de s'allier à l'enseigne Monoprix. Désormais, sur le site d'Amazon, les clients abonnés parisiens pourront acheter 10 000 références. Le magasin préparera alors la commande, Amazon se chargera alors de la livraison express de 1 à 3 heures maximum. Promesse de la grande surface : les prix seront les mêmes qu'en magasin. À chaque commande, Amazon pourrait toucher entre 8 et 10 % de commission. Mais pour le directeur de Monoprix, le modèle reste intéressant : "On souhaitait avoir une offre express, et donc au travers de ce partenariat, ça nous permet d'élargir les clients, d'accéder à l'ensemble des clients Amazon Prime, et puis aussi d'élargir nos services", a justifié Régis Schultz.

Une stratégie à double tranchant

Créer des alliances pour conquérir le secteur agroalimentaire, le géant américain n'en est pas à son coup d'essai. Il y a deux ans, Amazon s'allie avec les supermarchés Dia en Espagne et Morrisons en Grande-Bretagne. L'année dernière, il rachète l'enseigne alimentaire Whole Foods. Mais s'allier à Amazon est une stratégie à double tranchant, selon Olivier Dauvers : "Le risque à terme pour Monoprix, c'est d'être un peu le sous-traitant d'Amazon, et donc de perdre une partie de son pouvoir et de sa marge." Amazon n'est pas le seul groupe à s'associer à des magasins : le géant chinois Alibaba a réalisé un partenariat l'année dernière avec l'enseigne française Auchan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un magasin Monoprix à Dunkirk (Nord), le 27 mars 2018.
Un magasin Monoprix à Dunkirk (Nord), le 27 mars 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)