Gaspillage alimentaire : le combat des pilleurs de poubelles

Des commandos un peu spéciaux ont décidé d'agir la nuit : ils s'appellent "les gars'pilleurs". Ils traquent les invendus alimentaires que les supermarchés jettent encore trop souvent alors que c'est interdit depuis 2016.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le casse a lieu de nuit. Lampe frontale, veste noire et gants de protection, les activistes se surnomment "les gars'pilleurs". Leur cible : les poubelles de supermarchés. "Le but du jeu c'est de ne pas réveiller le voisinage", explique Yann l'un des "gars'pilleurs". Le conteneur est sur le trottoir et la fouille s'annonce fructueuse.

Ils récoltent 25 kg de produits alimentaires sans enfreindre aucune loi

Les militants anti-gaspillage dissèquent les poubelles de la grande distribution. L'objectif est de récupérer des produits encore consommables pour dénoncer le gâchis et redistribuer les invendus. "On choisit en fonction de la date de péremption, et puis de l'état insalubre ou non de l'emballage", indique Yann. En seulement quelques minutes, ils récoltent 25 kg de produits alimentaires sans enfreindre aucune loi. Mais le plus souvent, les poubelles sont stockées derrière des clôtures et des barrières, les poubelles sont donc dans un lieu privé et y entrer devient une infraction.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Des commandos un peu spéciaux ont décidé d\'agir la nuit : ils s\'appellent \"les gars\'pilleurs\". Ils traquent les invendus alimentaires que les supermarchés jettent encore trop souvent alors que c\'est interdit depuis 2016.
Des commandos un peu spéciaux ont décidé d'agir la nuit : ils s'appellent "les gars'pilleurs". Ils traquent les invendus alimentaires que les supermarchés jettent encore trop souvent alors que c'est interdit depuis 2016. (France 2)