Désintox. Non, il n'y a pas de salmonelles trouvées dans le Nutella

Publié
Article rédigé par

Depuis les alertes sanitaires concernant des chocolats de la marque Kinder du groupe Ferrero, une psychose s'est visiblement installée chez certains internautes.

Une photo circulant sur Twitter depuis le lundi 18 avril montre l’intérieur d’un pot de pâte à tartiner Nutella, appartenant à la même entreprise, où sont visibles des petites bulles blanches.

Il n'en fallait pas plus pour que des internautes lient ces points peu ragoûtants avec la présence de salmonelle. Depuis le 8 avril, près d’une vingtaine de gammes de produits du groupe ont été retirées de la vente après la détection de cette bactérie dangereuse pour l’homme. De l’aveu de son autrice, contactée par Désintox, le cliché remonte en réalité à novembre dernier, et n’a rien à voir avec la crise sanitaire actuelle touchant le producteur de la pâte à tartiner.

Sur le réseau social, et auprès de Désintox, Ferrero assure que la formation de bulles blanches est un « phénomène connu dans l’industrie qui s’appelle “granini”. Cela correspond à des petites billes d’huile qui se forment suite à des variations de température ». D’après le groupe, le produit « reste tout à fait consommable ».

Pour Benoît Grossiord, chercheur en microbiologie alimentaire et maître de conférences à l’École nationale supérieure de sciences agronomiques, la réponse de la marque est « tout à fait cohérente », même si l’apparence peut être « inquiétante ». L'expert conseille de ne pas consommer « quand on ne sait pas ce que c’est ». Mais il ajoute que penser détecter la présence de salmonelle d'après l'apparence d'un produit est un non-sens.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur Twitter : https://twitter.com/artedesintox
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.