Cet article date de plus de deux ans.

Des pesticides, des additifs, trop de sel... Ce qu'il faut retenir de l'enquête de "60 millions de consommateurs" sur le pain

Le magazine a analysé 65 références de pains de mie et baguettes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Le magazine "60 millions de consommateurs" a publié une étude sur le pain dans son édition de février 2019. (Photo d'illustration) (RENE VAN BEETEN / EYEEM / GETTY IMAGES)

Une simple baguette peut cacher de nombreux ingrédients. Le magazine 60 millions de consommateurs s'est penché sur la composition des pains de mie nature, des pains de mie aux céréales, des baguettes blanches et tradition, des pains boules et des pains complets issus de supermarchés, de chaînes de boulangerie ou d'artisans indépendants.

Au total, 65 références ont été analysées. "Ces analyses ont porté sur la recherche de contaminants (pesticides et mycotoxines) et sur la qualité nutritionnelle", explique le magazine. Quels sont les résultats ? Si "une grande partie des pains est plutôt correcte", comme tient à le souligner l'auteure de l'article, Patricia Chairopoulos, certains composants surprennent.

Une baguette peut contenir jusqu'à 14 additifs

De la farine, du sel, de l'eau et de la levure. La recette est terminée ? Pas toujours. 60 millions de consommateurs explique que, pour produire la variété de pains proposés aux clients, les boulangeries ont parfois recours à "des assemblages de farines prêts à l'emploi" qui contiennent "un certain nombre d'additifs et d'auxiliaires technologiques". Ainsi, le magazine explique que pour la fabrication d'une baguette blanche, 14 additifs peuvent être utilisés. "De la lécithine de soja par exemple", cite Patricia Chairopoulos.

Evidemment, le consommateur ne sait rien de ces ajouts : le pain étant vendu en vrac, il n'y a pas d'obligation d'étiquetage.

le magazine "60 millions de consommateurs"

Il en va de même pour les pains de mie vendus sous sachet dans les supermarchés. "Le nombre peut être beaucoup plus important", note Patricia Chairopoulos. Et certains additifs ne sont pas sans conséquence. "Certains additifs [comme les gommes et l'hydroxypropyl-méthylcellulose] peuvent entraîner des désagréments digestifs quand ils sont ingérés en quantité. Et le pain, on peut parfois en manger beaucoup", alerte l'auteure.

Des résidus de pesticides dans près d'un quart des pains

Ce sont des composants dont le consommateur se passerait bien. L'étude révèle que les pains analysés contiennent souvent des mycotoxines, "des toxines susceptibles de provoquer divers troubles (vomissements, anémie, voire convulsions)". Elles ne sont présentes qu'en très faible quantité, sauf dans deux références étudiées, où les taux vont au-delà des seuils réglementaires : la baguette d'Auchan et celle, bio, de Carrefour. "Elles devraient être interdites à la vente", soutient Patricia Chairopoulos.

Le magazine a également relevé des résidus de pesticides dans 14 des pains analysés. "Cela provient sûrement de la culture du blé, des résidus de pesticides se retrouvent dans la farine et donc dans le pain", explique l'auteure. "Plusieurs des molécules retrouvées sont reconnues comme des perturbateurs endocriniens ou suspectées de l'être, comme la cyperméthrine", écrit-elle. Plus inquiétant : certains contiennent jusqu'à cinq résidus différents. "Cela pose le problème de l'effet cocktail, dont on ignore pour le moment complètement les risques." 

Les pains de mie sont plus gras que ceux vendus en boulangerie

Quid des valeurs nutritionnelles ? Certains pains contiennent des matières grasses, comme des huiles végétales. Sur ce point, l'étude souligne que les pains de mie sont "globalement bien plus gras que les pains de boulangerie". Ceux aux céréales sont les plus concernés, avec des valeurs qui vont "de 2,60 g pour 100 g" dans le pain Bjorg 3 céréales "à 12,8 g pour 100 g" dans le Bjorg 3 graines. 

Concernant les fibres, "les teneurs ne sont pas toujours celles qu'on pourrait attendre", ajoute Patricia Chairopoulos. Elle cite notamment les pains boules, "rares à pouvoir afficher être riches en fibres"

Tous les pains sont trop salés

C'est "le point noir nutritionnel" d'après 60 millions de consommateurs. Tous les pains analysés sont trop salés. Le magazine informe que la quantité moyenne de sel relevée est de 1,38 g pour 100 g de pain. "Pour une consommation quotidienne de 120 g de pain, cela signifie que nous ingérons près du quart de nos besoins en sel (5 g par jour selon l'Organisation mondiale de la santé) rien qu'avec cet aliment. Nous estimons nécessaire d'imposer une limite réglementaire des taux de sel pour le pain", conclut le magazine 60 millions de consommateurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.