Bien-être : le bouleau, c'est la santé

La récolte de la sève du bouleau a commencé : en Alsace, une association est officiellement habilitée à la récolter.  

FRANCE 3

Les arbres vont bientôt se parer de feuilles. En attendant, ce sont les seaux qui ornent les bouleaux de cette parcelle. Des drains sortent des troncs : c'est la période de la récolte de sève. "Il y a un litre là, et là il n’y a rien du tout. Ça dépend vraiment des arbres, du sol, d'un tas de choses. On ne sait pas pourquoi des fois ça coule, des fois ça ne coule pas", explique Christian Mallo, président de l'association AGEHS. 

Des vertus anti-inflammatoires 

200 seaux, 150 litres de sève fraiche récoltés chaque jour si tout va bien. Mais la saison est courte : de début mars à mi-avril. La sève est ensuite conditionnée rapidement pour retarder la fermentation. Extraite de l'arbre, elle se boit comme de l'eau et n'a quasiment aucun goût. Mais ce qui importe surtout, ce sont ses effets sur la santé. Selon Myriam Raoux, de l'association AGEHS, "au départ, elle est fraiche, elle va détoxifier l'organisme. La deuxième étape, au fur et à mesure qu'on rentre dans la cure, elle va légèrement fermenter, et avoir d'autres propriétés, anti-inflammatoire à un infime degré, mais va apporter un confort et calmer certaines douleurs". Un petit trou d'un centimètre dans le tronc : la sève de bouleau se récolte de la même manière que pour le charme, l'érable ou le sapin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Bouleau
Bouleau (FRANCE 2)