Alimentation : quelles sont les nouvelles habitudes des français ?

De nombreux français choisissent de diminuer leur consommation de viande et adoptent de nouveaux régimes alimentaires. Jihane Benzina décrypte ces nouvelles règles.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le flexitarisme concerne trois Français sur 10. Sur le plateau du journal de 13 heures, Jihane Benzina revient sur cette pratique"Le principe : manger surtout des fruits, des légumes, des oeufs, des produits laitiers mais les personnes qui le suivent ne s'interdisent pas un morceau de viande de temps en temps, car ils aiment cela, tout simplement. Les français cherchent à diminuer leur consommation de viande. L'excès de viande rouge n'est pas bon pour la santé, ni pour la planète, l'élevage intensif pollue." Résultat :  "-10% de consommation de viande rouge en dix ans. Manger moins de viande diminue les risques de cancer, de cholestérol, d'hypertension et de diabète mais il faut faire attention à les remplacer par des légumineuses et des cérales."

La mode du Paléo

De nouvelles habitudes alimentaires sont arrivées dans l'Hexagone ces dernières années mais beaucoup ne sont pas bonnes à suivre. La journaliste explique : "Les paléo consomment par exemple des produits non transformés, comme au temps du paléolithiques : c'est un régime alimentaire très riche en protéines. Les crudivores eux ne vont manger que des crudités : un régime parfois difficile à suivre car certains aliments sont beaucoup plus difficiles à digérer lorsqu'ils sont crus. Pour une alimentation saine et équilibrée, il faut tout simplement éviter les extrêmes, dans l'abstention comme dans les excès."

Le JT
Les autres sujets du JT
D\'après un sondage Ifop réalisé pour l\'ONG environnementale WWF France, 70% des Français sont prêts à changer leur consommation alimentaire pour des produits plus responsables. Photo d\'illustration.
D'après un sondage Ifop réalisé pour l'ONG environnementale WWF France, 70% des Français sont prêts à changer leur consommation alimentaire pour des produits plus responsables. Photo d'illustration. (LIONEL VADAM / MAXPPP)