Alimentation : le cynorrhodon ou "poil à gratter", un fruit plus doux qu'on ne le croit

Publié Mis à jour
Alimentation : le cynorrhodon ou "poil à gratter", un fruit plus doux qu'on ne le croit
France 3
Article rédigé par
H. Chapelon, S. Hyvon, I. Murat - France 3
France Télévisions

S'il est surtout connu pour servir de jeu dans les cours d'écoles, le poil à gratter, un fruit sauvage issu du rosier, peut se consommer nature, ou bien être transformé en sirop et en confiture.

Dans la fraicheur des matins d’hiver, c’est l’un des rares fruits que l’on peut encore cueillir : le cynorrhodon, communément appelé poil à gratter. S'il prolifère dans la Drôme, sa récolte demande un peu de patience. "Ce n’est pas très facile à cueillir car c’est un rosier et il y a pas mal d’épines. C’est assez long aussi, car il n’y a pas d’autres méthode que de le cueillir fruit par fruit", explique Clément de Graeve, cueilleur pour "Papilles sauvages". Acidulé et sucré après avoir retiré le poil et les pépins, il est comme "une pâte de fruit naturelle", selon lui.

En confiture ou en sirop

Si les propriétaires de terres ont donné leur accord pour cette cueillette sauvage, ils s’attendent à un certain respect de la nature. "L’idée n’est pas de tout prendre. On laisse des fruits sur les arbres pour nourrir des animaux", souligne Léa, collègue de Clément. Les fruits récoltés seront ensuite transformés en confiture ou en sirop. "Quand on cueille des fruits, on sait d’où ils viennent. Ils sont sauvages et donc à l’état le plus naturel possible", précise Nicolas Humbert, co-fondateur de "Papilles sauvages".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.