Cet article date de plus d'un an.

Alimentation : l’UFC-Que Choisir demande à l’Europe de rendre le Nutri-Score obligatoire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Alimentation : l’UFC-Que choisir demande à l’Europe de rendre le nutri-score obligatoire
Alimentation : l’UFC-Que choisir demande à l’Europe de rendre le nutri-score obligatoire Alimentation : l’UFC-Que choisir demande à l’Europe de rendre le nutri-score obligatoire (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Sinz, T. Leriche, S. Giaume, A. Cohen
France Télévisions
France 2
Pour certains consommateurs, vérifier le Nutri-Score d’un produit alimentaire est devenu un réflexe. Selon une étude de l’UFC-Que Choisir, ce barème incite les industriels à améliorer la qualité de leurs produits. L’association demande à l’Europe de le rendre obligatoire.

Pour certains consommateurs, le Nutri-Score, qui indique la qualité nutritionnelle des produits alimentaires, fait toute la différence. "On fait attention à certains produits, comme les céréales ou les gâteaux", indique une consommatrice. "J’ai des problèmes de santé de ce point de vue-là, donc je fais attention", dit de son côté un passant. "C’est une puissante incitation pour mettre la pression (...), améliorer la qualité et diminuer les taux de gras, de sel et de sucre", observe Olivier Andrault, chargé de mission alimentation à l’UFC-Que Choisir.

Absent de 40% des produits alimentaires

En quelques années, la qualité des produits s’est améliorée : 62% des pains de mie et biscottes, 49% des barres céréalières et 38% des céréales sont notées A, B ou C. Mais certains industriels refusent encore de jouer le jeu : ainsi, le Nutri-Score est absent de 40% des produits alimentaires, notamment des glaces, sorbets, sauces et barres céréalières.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.