Alimentation : à Rungis, les commerçants veulent croire aux fêtes de fin d’année

Publié
Covid-19 : à Rungis, les commerçants veulent croire aux fêtes de fin d’année
France 2
Article rédigé par
E. Largenton - France 2
France Télévisions

Le gouvernement conseille aux Français de limiter les réunions en famille ou entre amis pour les fêtes. A Rungis (Val-de-Marne), malgré l’incertitude, les commerçants sont confiants.

Les commerçants de Rungis ont-ils peur qu’il y ait, à Noël, moins de saumon, moins de foie gras commandés ? L’inquiétude se joue surtout pour les traiteurs, parce qu’il y a déjà des annulations depuis les annonces du gouvernement, lundi 6 décembre au soir, et beaucoup d’incertitude pour les autres, puisqu’ils travaillent avec des produits frais. Un boucher confiait ainsi que les commandes pour Noël c’était une semaine, voire dix jours avant les fêtes.

Montée des prix

Côté marée, un restaurateur indiquait avoir renoncé à établir un menu de réveillon cette année. Ainsi, il ne gagnera rien, mais il ne perdra rien non plus. Globalement, les commerçants parlent surtout de la montée des prix : les prix augmentent pour les poissons, les crustacés. Et ce, à cause du Brexit ou de la désorganisation liée au Covid-19. Mais les commerçants sont confiants, y compris côté volailles et viandes : on pense que les Français vont vouloir se faire plaisir cette année, explique la journaliste de France Télévisions, Élodie Largenton.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.