Abattoir incendié dans l'Ain : la filière de plus en plus inquiète

L'incendie d'un abattoir de l'Ain laisse toute une filière sous le choc. Quelque 80 personnes sont au chômage technique.

Voir la vidéo
France 2

Vingt-quatre heures après l'incendie, les propriétaires de l'abattoir situé à Hotonnes, dans l'Ain, n'en reviennent toujours pas. Les six départs de feu et la clôture sectionnée laissent peu de doute sur l'origine criminelle. Les images de la vidéosurveillance montrent aussi un groupe d'au moins trois individus pénétrant par effraction. "Plusieurs personnes étaient protégées par ces fameuses combinaisons et avaient des gants", détaille Myriam Gesler, la directrice de l'abattoir Gesler qui ajoute que "c'était très organisé". Elle parle même "d'attentat".

Un climat délétère

Aucune personne et aucun animal n'ont été blessés. Les conséquences sont pourtant lourdes pour l'entreprise. "On va nettoyer et j'espère que ça sera possible de recommencer", ajoute Myriam Gesler. En attendant, 80 personnes se retrouvent au chômage technique. Pour l'heure, il est impossible de savoir combien de temps cette situation va durer. L'inquiétude des salariés dépasse l'aspect financier. Le climat est délétère dans la région, selon eux. Grâce à la solidarité d'autres entreprises de la filière, une partie de l'activité de l'abattoir pourrait prochainement reprendre près de Lyon (Rhône), à 1h30 de route.

Abattoir incendié dans l\'Ain : la filière de plus en plus inquiète
Abattoir incendié dans l'Ain : la filière de plus en plus inquiète (France 2)