Alcoolisme : témoignage d'une ancienne dépendante

Laurence Cottet a inspiré et tourné une campagne d'alerte sur les ravages de l'alcool chez les femmes. On estime qu'elles seraient entre 500 000 et 800 000 dépendantes à l'alcool.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Du premier verre à 16 ans jusqu'à la descente aux enfers de l'alcool, Laurence Cottet se confie. Cette femme, cadre supérieure, a tout perdu à cause de la boisson. "Je vais vraiment tomber dans la dépendance à l'alcool le jour où Pierre, mon mari, décède. Là, j'ai 35 ans, c'est une atroce souffrance, et je vais utiliser cet alcool comme un anxiolytique. Je vais le poser comme un pansement sur cette douleur. En quelques mois, je deviens droguée à l'alcool", témoigne-t-elle.

Ne plus y toucher

Laurence Cottet perd son travail. Elle décide alors de se soigner, accompagnée par un psychiatre. "Le déclic qui m'a déculpabilisé, qui m'a sorti de la honte, ce sont les mots du médecin : 'Ce n'est pas de votre faute. Je vais vous soigner'", se rappelle cette ancienne alcoolique. Ce n'est aujourd'hui plus un problème pour elle de ne plus y toucher. Elle décrit son abstinence comme vraiment heureuse et se bat désormais pour une prévention contre l'alcoolisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans tous les cas, il est indispensable de réaliser un alcootest avant de prendre le volant.
Dans tous les cas, il est indispensable de réaliser un alcootest avant de prendre le volant. (MAXPPP)