Le Dr Jean-Michel Cohen sous la menace d'une suspension d'exercice de deux ans

Le Conseil d’Etat rendra dans quelques mois sa décision dans une affaire qui oppose le très médiatique médecin nutritionniste à l’Ordre des médecins.    

Le 12 novembre 2015, la chambre disciplinaire nationale de l'Ordre des médecins a infligé au docteur Jean-Michel Cohen, nutritionniste, une sanction d’interdiction d’exercer pendant deux ans, dont un avec sursis, comme l’a récemment révélé le site buzzfeed.com. L’Ordre a jugé que le Dr Cohen était coupable d’avoir « méconnu l’interdiction de pratiquer la médecine comme un commerce et l’obligation de s’abstenir de tout procédé publicitaire ». Il lui reproche de graves manquements déontologiques liés à sa participation à un site web payant de coaching pour perdre du poids.

"Le Conseil me donnera raison"

Mais le 27 juin dernier, le Conseil d’État a suspendu cette décision à la demande du nutritionniste qui s’était pourvu en cassation. La juridiction dira dans les prochains mois s’il y a lieu de l’annuler pour des motifs d’erreur de droit, de vice de forme ou de violation de laloi. « Je n’ai aucun doute sur le fait que le Conseil me donnera raison », confie ce mercredi au « Quotidien » le Dr Cohen qui dénonce un acharnement de l’Ordre.

Plusieurs années de démêlés judiciaires

En 2009, il avait obtenu de la chambre disciplinaire nationale l’annulation d’un blâme prononcé à son encontre en 2008 par l’Ordre d’Ile-de-France.

Rebelote en 2014 : la chambre disciplinaire régionale le sanctionne à nouveau d'un blâme. Le Conseil national fait appel et demande « une sanction plus sévère », ce qu’il obtient donc en 2015 avec une suspension de deux ans dont un avec sursis. 

Pour sa défense le Dr Cohen a toujours expliqué qu’il n’y avait pas d’incompatibilité entre son activité d’expert en nutrition et sa qualité de médecin, que les conseils nutritionnels délivrés sur Internet, s'ils sont payants, ne présentent aucun caractère médical.