Mediator : les laboratoires Servier n'ont toujours pas indemnisé les victimes

Les indemnités pour l'instant n'ont été versées que par la Sécurité sociale. Une équipe de France 2 fait le point sur le dossier.

FRANCE 2

À ce jour, les laboratoires Servier n'ont toujours pas indemnisé les victimes du Mediator. C'est la Sécurité sociale qui payerait la facture. Une quinzaine de caisses primaires ont assigné l'industriel pour récupérer leur argent.

Le Mediator, un antidiabétique des laboratoires Servier, utilisé comme coupe-faim, a été prescrit à cinq millions de personnes. Retiré du marché en 2009, il aurait déjà causé la mort de 1 300 à 1 800 patients à ce jour. Les victimes n'ont été indemnisées que par l'argent public.

Une facture estimée entre 2 et 30 millions d'euros

Michel Due, diabétique, a pris du Mediator pendant sept ans, mais aujourd'hui, son coeur est fragilisé. Il vit grâce à une valve cardiaque artificielle. Il réclame 900 000 euros d'indemnités.

Aux côtés des plaignants, plus d'une quinzaine de caisses primaires d'assurance maladie ont assigné l'industriel. Car les malades du Mediator n'ont été pris en charge que par la Sécurité sociale : entre 2 000 et 40 000 euros par patient. Servier n'a pour le moment rien remboursé. La facture pourrait s'élever entre 2 et 30 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des boites de Mediator, le 18 novembre 2010 à Brest (Finistère).
Des boites de Mediator, le 18 novembre 2010 à Brest (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)