Laboratoires et médecins : les enseignements du Mediator

Les médecins et les hôpitaux ont-ils tiré les leçons du scandale du Mediator ? L'emprise des laboratoires sur le monde médical est-elle toujours la même ?

France 2

Avec le scandale sanitaire du Mediator, les liens entre laboratoires et médecins ont été mis à jour. "Un industriel [laboratoire Servier] a véhiculé des messages (la justice dira s'ils sont trompeurs) qui ont été avalés tous crus par beaucoup de médecins", rapporte la pneumologue et lanceuse d'alerte Irène Frachon. Les internes en médecine ont conscience du problème et préparent une campagne sur internet pour sensibiliser leurs confrères aux démarches des visiteurs médicaux envoyés par les laboratoires.

Un site pour la transparence

Pour éviter le mélange des genres entre marketing et information, la loi oblige à plus de transparence depuis l'affaire du Mediator. Chaque avantage fourni par les laboratoires doit être déclaré sur un site internet dédié. "Il y a beaucoup de cabinets de conseil (...) qui peuvent servir de société-écran entre une personne qu'on veut approcher et le laboratoire. Ce sont des moyens commodes d'échapper à la déclaration", déplore Bernard Bégaud, professeur de pharmacologie à l'université de Bordeaux (Gironde). Pour ce dernier il ne s'agit pas pour autant de couper les relations entre ces différents acteurs, car ils ont besoin de travailler ensemble.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des boites de Mediator, le 18 novembre 2010 à Brest (Finistère).
Des boites de Mediator, le 18 novembre 2010 à Brest (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)