Affaire Dentexia : des victimes se confient sur le cauchemar du dentiste à bas prix

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Affaire Dentexia : des victimes se confient sur le cauchemar du dentiste à bas prix
FRANCE 3
Article rédigé par
P. Mauger, D. Bonnet - France 3
France Télévisions

Des milliers des patients, victime de Dentexia, des centres dentaires bon marché, attendent aujourd'hui un procès. Soins bâclés, vies brisées... Retour sur l'affaire.

Les centres dentaires bon marché sont de plus en plus nombreux, mais l'affaire Dentexia incite à la prudence. Il y a six ans, ces établissements à bas prix ont dû fermer. Le propriétaire avait dû être mis en examen. 3 000 patients ont été mutilés et floués. Les victimes attendent toujours le procès et pour beaucoup, la vie est devenue un calvaire entre douleur, difficulté à manger et sourire perdu.

"Une très grosse souffrance"

Sur les radios, des trous noirs, des vis plantées de travers. Ce sont des dents absentes, des dents arrachées, mal soignées et avec, une dignité perdue. Sur ces clichés, il y a ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas. L'une des victimes rencontrées par France Télévisions ne peut par exemple plus manger que des aliments mous depuis... cinq ans. Elle n'a plus que huit dents, en bas. "C'est une très grosse souffrance", confie-t-elle. Si aujourd'hui Dentexia n'existe plus, d'autres cliniques low-cost ont vu le jour. Les professionnels appellent à la prudence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.