Santé : observatoire sur les dépassements d'honoraires

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/05/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il se fixe un nouveau défi : le passage du nord-ouest, à la rame, en duo.

L'association "60 millions de consommateurs" a lancé une enquête qui prouve que les chirurgiens et médecins spécialistes sont très souvent en dépassement d'honoraires. L'organisme va créer un observatoire qui va comptabiliser les dépenses de santé non remboursées par l'Assurance maladie.

Un mois et demi d'attente ou 60 euros de dépassement, c'est le choix auquel a dû faire face cette patiente quand elle a voulu voir un gynécologue en urgence.

Il fallait que j'aille en secteur 2 avec un autre gynécologue qui pouvait me recevoir de 24 a 48H.

Des sommes difficiles à débourser avec comme revenus une pension d'invalidité de 1000 euros par mois.

Parfois, mes prents m'aident, ils sont à l'étranger. Ce n'est pas toujours évident. Si cela tourne mal, on va aux urgences a l'hôpital.

Selon des chiffres publiés ce matin par des associations, les dépassements chez les spécialistes ont atteint 2,3 milliards d'euros en 2012.

Cela donne des tarifs très élevés, en moyenne 20 à 30 euros de plus. Voire 50 euros par acte pour un chirurgien.

Cette somme, qui reste à la charge des patients, est plus élevée en Ile-de-France et PACA. Le record est pour Paris avec 37,7 E en moyenne, non remboursés.

C'est justifié car les tarifs opposables, remboursés par la Sécu, sont insuffisants pour ces spécialités Ces charges ont augmenté depuis longues années sans que les honoraires ne soient réévalués.

Il y a pas mal de médecins qui n'en font pas. On peut se demander comment ils vivent.

Les associations attendent de voir si l'accord signe entre médecins et Secu permettra de limiter les dépassements d'honoraires.

Le JT
Les autres sujets du JT