Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. L'Irlande assignée en justice pour non-respect de ses engagements climatiques : à qui le tour ?

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, l'Irlande où des citoyens déposent un recours contre l'Etat. L'affaire du siècle ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un château au bord de la mer dans la région de Mullaghmore en Irlande.
Un château au bord de la mer dans la région de Mullaghmore en Irlande. (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au moment où les médias s’interrogent sur leur rôle dans la société, c’est une question : le climat, c’est la case environnement ou la case justice ? Mardi, l’État irlandais est assigné devant la Haute cour par une association pour "sa lutte faible et sans ambition contre le réchauffement climatique". Dans l’imaginaire collectif, c’est vrai que l’Irlande bénéficie d’une bonne réputation en matière d’environnement. Quand on parle de ce pays, on pense à quoi ? À des collines et des prairies plus vertes que vert, une mer en furie s’écrasant sur de somptueuses falaises en granit, à des lutins aux grands chapeaux s’appelant Patrick et mâchouillant un trèfle à quatre feuilles – ce n’est pas cliché, c’est traditionnel.

Pas si verte, la "verte Erin"

En fait on est un peu loin de tout ça. L’Irlande est le troisième pays européen à émettre le plus de gaz à effet de serre et de nombreux citoyens juge que la politique mise en place par le gouvernement ne va pas dans le sens de la décroissance. Le gouvernement irlandais paye une communication verte. Le pays a souvent fait entendre sa voix à l’ONU pour défendre le climat, l’Irlande a signé l’accord de Paris, l’Irlande s’annonce comme un champion de l’environnement et si on remplace Irlande par France, ça donne: "Make our planet great again".

La France et l’Irlande, un cas miroir pour les citoyens les plus engagés. Après un premier rejet de sa plainte, l’association Friends of the Irish Environment a décidé de porter cette affaire au plus haut et tous les défenseurs de l’environnement attendent cette décision avec impatience.

"L'affaire du siècle" version irlandaise

Les actions pour la justice se multiplient dans le monde contre les États qui ne respectent pas leurs engagements en la matière et l’Europe n’échappe pas à la tendance. Le 9 octobre dernier, la Cour d’appel de La Haye confirmait un jugement de 2015 en condamnant l’Etat néerlandais pour insuffisance dans sa politique contre le changement climatique. Ce n’est pas pour ça que d’un coup les Pays-Bas ne polluent pas et décident de danser en sabot autour des moulins – ce n’est pas un cliché, c’est la tradition. Mais c’est un début.

Une tendance à laquelle nous n’échapperons pas non plus. On l’a vu récemment avec le succès de "L'Affaire du siècle". Le nom de cette pétition signée par plus de deux millions de Français, la pétition la plus importante de l’histoire des pétitions, afin de déposer un recours contre l’État français pour qu’il tienne ses engagements concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Le dépôt auprès du tribunal administratif doit avoir lieu dans un mois.  La même chose qu’en Irlande. La justice est-elle soluble dans la défense de l’environnement ? Et surtout plus forte que Nicolas Hulot pour nous sensibiliser encore plus à cette cause afin  que nous dansions la bourrée avec une baguette, en béret ?  Ce n’est pas un cliché c’est la tradition.  

Un château au bord de la mer dans la région de Mullaghmore en Irlande.
Un château au bord de la mer dans la région de Mullaghmore en Irlande. (MAXPPP)