Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. Jean-Pierre Marielle, la gouaille sensible

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, le décès du comédien Jean-Pierre Marielle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Pierre Marielle à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 15 mars 2012.
Jean-Pierre Marielle à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 15 mars 2012. (JOEL SAGET / AFP)

Décédé la nuit dernière, Jean-Pierre Marielle, comédien de 87 ans a mis du temps à devenir populaire. Démarrant franchouillard, puis profond, reconnaissable grâce à cette voix mythique, c’est le dernier d'une génération.

"Jean-Pierre Marielle ? Pas un client facile" dit-on dans le métier. Une première interview pour la pièce Audition où le comédien nous envoie gentiment promener donc quand faut remettre le couvert, l’appétit n’est pas vraiment là. Au printemps 2014, Jean-Pierre Marielle joue au théâtre, ce qui sera sa dernière interprétation scénique, Love Letters, au théâtre Antoine à Paris. Il s’agît d’une correspondance entre deux amoureux à travers le temps, lecture qu’il interprète au côté de sa femme Andrée Natanson. Rendez-vous est pris, chez eux, à l’ornière de Bois de Boulogne et là, pas d’homme en peignoir, comme il s’était imprimé dans ma rétine dans le film Comme la lune où il porte un peignoir violet avec une prestance nonchalante. Non, un monsieur d’un certain âge qui vous accueille dans un intérieur comme chez grand-mère, le dimanche.  Pendant les 20 minutes d’interview, il ne dira pas grand-chose mais vous observait et c’est surtout son épouse qui répondait à nos questions. Mais il veillait, toujours prêt à vous mettre gentiment en difficulté et jouant de son âge. Demandant à Andrée Natanson si elle continuait à écrire des lettres d’amour, elle est vite interrompu par son mari qui semblait adorer la posture   "Je ne comprends rien à mon époque" :

Andrée Natanson : "Je continue à écrire des lettres à mes enfants, à mes amis, éventuellement à Jean-Pierre"

Jean-Pierre Marielle : "Oui oui, j'écris."

Andrée Natanson : "Jean-Pierre ne sait même pas téléphoner !"

Jean-Pierre Marielle : "Il y a des cadrans sur les téléphones ? Ah oui, c'est mon époque ça. Depuis je ne sais plus !"

Jean-Pierre Marielle a mis du temps avant de devenir cet acteur populaire 

Gouaille et profondeur. Marielle avait mis du temps à s’imposer mais ne s’étendait pas sur le sujet. Le comédien était devenu le représentant en frigo, alternant les maîtresses dans les hôtels de nationale comme un militaire dans une France coloniale dans Coup de torchon, musicien au cœur arraché dans Tous les matins du monde ou frisottant de la moustache avec ses copains Rochefort et Noiret dans Les grands Ducs. On peut voir qu’un acteur est devenu populaire quand on l’imite. À l’annonce de sa disparition, une angoisse sourde a envahi le pays : "Mon collègue va-t-il se lancer ce matin dans la tirade des 'Galettes de Pont-Aven' en imitant la voix de Marielle ?"  Populaire mais ayant pris le temps. Jean-Pierre Marielle, on peut dire, "Ça c’est un comédien qui à fait une carrière" , lui n’en tenait pas vraiment compte, imaginer sa vie par étape, c’est bon pour les autres , pas pour lui. D’ailleurs c’était qui les meilleurs comédiens en 2014 ?

Jean-Pierre Marielle : "Il y a moi d'abord et puis Michel Bouquet. Je ne sais pas ce que ça veut dire une carrière. Je ne m'occupe pas de ça. On ne fait pas une carrière de comédien. On fait une carrière dans la police ou dans je ne sais pas quoi mais une carrière de comédien, ça n'existe pas."

Jean-Pierre Marielle, un type de comédien en voie de disparition

Jean-Pierre Marielle représente une époque et une France œuf mayo, 5 à 7, Gitane au bec et une répartie cinglante descendant d’Audiard mais aussi d’une tradition du conservatoire. En disparaissant, Marielle nous rappelle une chose, un comédien ce n’est pas un physique, c’est une manière d’être, une personnalité qui ne s’embarrasse pas de l’esprit du temps. Marielle nous a appris deux choses, porter la robe de chambre violette et à bien se présenter dans la vie. 

RADIO FRANCE
 

Jean-Pierre Marielle à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 15 mars 2012.
Jean-Pierre Marielle à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 15 mars 2012. (JOEL SAGET / AFP)