Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. Greenpeace contre l'huile de palme : combien d'orangs-outans pour un paquet d'Oreo ?

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourdhui, la campagne de Greenpeace autour de la déforestation... et des biscuits Oreo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Banderole pour la protection des orangs-outangs lors d\'une manifestation à Jakarta (Indonésie).
Banderole pour la protection des orangs-outangs lors d'une manifestation à Jakarta (Indonésie). (AFP)

Les biscuits Oreo ont un nouveau parfum pour l’automne, goût déforestation. Pas très subtil : on est plutôt sur des senteurs de cambouis de tractopelle. Aujourd’hui, Greenpeace lance sa campagne pour dénoncer l’attitude de la multinationale américaine Mondelēz dans la déforestation en Indonésie et la disparition de la moitié des orangs-outangs dans cette partie du globe.

Mondelēz, on connaît tous. Oreo, Pépito, Mikado... on sait que ce n’est pas forcément bon pour la santé mais on en prend quand même un dernier pour être sûr. Bourré d’huile de palme : à forte dose, c’est un risque de développer du mauvais cholestérol et des maladies cardio-vasculaires. Mais c’est l’huile la plus consommée au monde : 60 millions de tonnes. C’est aussi un terrible impact sur l’environnement puisque des forêts entières, notamment indonésiennes, sont décimées pour récupérer cet or rouge, de la couleur de cette huile si peu chère, si rentable. C’est le principal axe d’attaque de Greenpeace puisqu’entre 2015 et 2017, les fournisseurs en huiles de palme de Mondelēz auraient détruit plus de 70 000 hectares de forêts, l’équivalent de sept fois Paris. Oui mais bon, c’est quand même Pépito, quoi !

Première victime, les orangs-outangs

La forêt est l'habitat naturel des orangs-outangs et cette espèce menacée se réduit peu à peu. Un jour un paquet d’Oreo sera même trop grand pour abriter les orangs-outangs qui resteront. Déjà accusée de dévaster l’environnement, la multinationale Mondelēz s’était engagé à produire de l’huile de palme propre, ce qui est possible. Mais en fait non.

La nouvelle campagne contre l’huile de palme de Greenpeace en France, en Grande Bretagne prend la forme d'un dessin animé dénonçant les ravages de l’huile de palme, qui a été interdit d’antenne. Trop politique pour les enfants, a expliqué l’instance régulant la publicité en la perfide Albion. Résultat, les producteurs l’on mise sur YouTube : trois millions de vues. Je sais, il faut du temps pour comprendre que Schoko-Bons peut nous être nocif.

Juste une chose, sans mettre de l’huile sur le feu dans le contexte actuel : 76% de l'huile de palme que nous consommons l'est sous forme de carburant. Les biocarburants polluent moins mais utilisent de l’huile de palme. Aussi étrange qu’une aide de l’Etat pour payer une taxe de l’Etat. Après les "gilets jaunes", y aurait-il un jour des "gilets verts" ? C’est à étudier.  

Banderole pour la protection des orangs-outangs lors d\'une manifestation à Jakarta (Indonésie).
Banderole pour la protection des orangs-outangs lors d'une manifestation à Jakarta (Indonésie). (AFP)