Cet article date de plus de huit ans.

Egypte : 2014, l'année des élections

écouter (5min)
En Egypte, le coup de force de l'armée, le 3 juillet dernier, a mis fin à la présidence de Mohammed Morsi, l'un des leaders des Frères Musulmans. Depuis mercredi, la confrérie est considérée par le gouvernement comme une organisation terroriste. Nombre de ses membres sont aujourd'hui en prison et Mohammed Morsi attend toujours son procès. L'année 2014 en Egypte, présentée comme l'année de la transition démocratique, sera celle des élections.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Dès la mi-janvier, les Egyptiens vont donc se prononcer, en
premier sur la nouvelle constitution
. Le oui devrait l'emporter, même si les médias
présentent le non ou l'abstention comme un soutien aux Frères musulmans, qui ont
été exclus de son élaboration
.

►►► A LIRE AUSSI | Egypte : le procès de l'ex-président Morsi ajourné au 8 janvier

Pendant ce temps, leurs partisans continuent de
manifester toutes les semaines. Le procès de leur président déchu devrait
d'ailleurs se terminer en 2014. Après la constitution, les Egyptiens devront élire
leur président et leur Parlement.

L'armée aura plus de poids en 2014

L'armée aura aussi plus de poids en 2014
puisque son rôle a été élargi par cette nouvelle constitution. Cette année électorale
va se conclure par la présidentielle et tout le monde se demande : le général Al-Sissi
va-t-il se présenter?

►►►A LIRE AUSSI | Le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, a rencontré des partisans de Mohamed Morsi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.