Cet article date de plus de neuf ans.

Cinquième nuit de violence en Suède

écouter (15min)
Cinquième nuit consécutive d'incident à Stockholm. Une dizaine de véhicules ont brulé tandis que deux écoles et un commissariat ont connu des départs d'incendie dans la banlieue pauvre de la capitale suédoise.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Une trentaine de véhicules ont été incendiés jeudi soir dans
les banlieues défavorisées au sud et au nord de la ville. Les émeutiers ont
notamment endommagé une école, a précisé la police. Comme les nuits
précédentes, les policiers qui tentaient de ramener le calme ont été caillassés.
Ces violences provoquent un débat en Suède sur l'intégration des populations
d'origine immigrée.

Afghanistan

Ils sont les oubliés de la guerre en Afghanistan. Alors que
la majeure partie des soldats français quittait il y a six mois le terrain
afghan, ils sont environ 800 supplétifs à avoir travaillé plusieurs mois ou plusieurs
années avec les militaires français. Pourtant beaucoup ne vont pas pouvoir être
accueillis en France.

Une situation qui crée beaucoup de déception et d'inquiétude
pour ceux qui ne sont pas retenus pour des visas. Les supplétifs qu'ils soient
traducteurs, chauffeurs, cuisiniers qui ont travaillés pour les forces
tricolores espèrent mais seuls 166 visas seront délivrés.

République démocratique du Congo

Les combats à l'arme lourde ont repris cette semaine. Les
forces armées régulières font face aux rebelles du M23, près de la ville de
Goma, à l'est du pays. Les tensions entre le Rwanda, l'Ouganda et la République
démocratique du Congo sont exacerbés par la richesse minérale du sous-sol
congolais.

Avec ces violences les habitants sont pris entre les tirs et
les obus, y compris au sein de camps de déplacés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.