Un monde d'idées, France info

Thomas Piketty : "La concentration du patrimoine est une menace pour la démocratie"

Thomas Piketty, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et professeur à l'Ecole d'économie de Paris, publie Le Capital au XXIe siècle, au Seuil.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

La répartition des richesses est l'une des questions les
plus débattues aujourd'hui.

Pour les uns, les inégalités n'en finissent pas de
se creuser dans un monde toujours plus injuste. Pour les autres, on assiste à
une réduction naturelle des écarts et toute intervention risquerait de perturber
cette tendance harmonieuse.

Mais que sait-on vraiment de l'évolution des inégalités sur
le long terme ? En réalité, les analyses économiques supposées nous éclairer se
fondent plus sur des spéculations théoriques que sur des faits établis.

Thomas Piketty démontre que nous allons revenir, si rien
n'est fait, à une société proche de celle de l'Ancien Régime. Une société où la
méritocratie existe de moins en moins, où le patrimoine est concentré entre les
mains de quelques familles, où il est quasiment impossible de s'enrichir par
son travail.

Pour inverser cette tendance, Thomas Piketty avance quelques
pistes parmi lesquelles un impôt mondial sur le capital.

Les autres ouvrages de Thomas Piketty :

Les Hauts Revenus en France au XXe siècle (Grasset, 2001),
avec C. Landais et E. Saez

Pour une révolution fiscale (Seuil/La République des idées,
2011)

Peut-on sauver l'Europe ? (Les Liens qui libèrent, 2012).

(©)