Un monde d'idées, France info

Gilles Kepel : "en visant Charlie Hebdo, les assassins savaient que ce serait plus ambigu" chez certains musulmans

Gilles Kepel, politologue et spécialiste de l'islam, juge que "pour une partie de nos compatriotes musulmans, Charlie Hebdo est le journal des caricatures de Mahomet et c’est ça qui a suscité un certain nombre de phénomènes de rejet au 'Je suis Charlie'".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Gilles Kepel © Sipa Press)

Pour Gilles Kepel, la mobilisation des musulmans de France aux manifestations de dimanche a été relativement faible. "Daech a visé Charlie Hebdo parce que c’est un enjeu conflictuel " explique le politologue et spécialiste de l'islam. "Pour une partie de nos compatriotes musulmans, Charlie Hebdo est le journal des caricatures de Mahomet et c’est ça qui a suscité un certain nombre de phénomènes de rejet au 'Je suis Charlie'" .

L’idée, affirme Gilles Kepel, également professeur à Science Po, "c’est qu’en visant les caricaturistes de Charlie Hebdo les assassins savaient qu’il y aurait une immense émotion du côté français et européen, en revanche il savait aussi que ce serait plus ambigu parmi un certain nombre de personnes musulmanes, qui sont bien sûr opposées à la violence, mais qui ne se solidarisent pas avec les caricatures qu’elles considèrent comme attentatoire avec leur dignité ."

Gilles Kepel est l'auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : "Passion arabe"  et "Passion française, les voix des cités" aux éditions Gallimard.

UN MONDE D'IDEES 1 14.01.2015 Gilles Kepel
--'--
--'--
UN MONDE D'IDEES 2 14.01.2015 Gilles Kepel
--'--
--'--
UN MONDE D'IDEES 3 14.01.2015 Gilles Kepel
--'--
--'--
 

(Gilles Kepel © Sipa Press)